Aider les affamés

Changer des vies grâce à la nourriture-banner

Bien que de grands progrès aient été accomplis durant les trente dernières années, environ 800 millions de personnes à travers notre monde luttent toujours contre la faim. Même ceux qui ont un lopin de terre pour cultiver leur propre nourriture ont souvent du mal à récolter suffisamment pour nourrir leur famille tout au long de l’année. Le changement climatique mondial a gravement perturbé les phénomènes météorologiques à l’origine de graves sécheresses. Dans certains pays, il devient de plus en plus difficile pour les agriculteurs de subsistance de savoir quand planter leurs cultures parce que les saisons traditionnelles humides et sèches sont en train de changer. Forcés à lutter contre des conditions au-delà de leur contrôle, ces agriculteurs de subsistance subissent la perte de leurs précieuses récoltes et ils doivent, par conséquent, affronter la faim.

Bien que de grands progrès aient été accomplis durant les trente dernières années, environ 800 millions de personnes à travers notre monde luttent toujours contre la faim. Même ceux qui ont un lopin de terre pour cultiver leur propre nourriture ont souvent du mal à récolter suffisamment pour nourrir leur famille tout au long de l’année. Le changement climatique mondial a gravement perturbé les phénomènes météorologiques à l’origine de graves sécheresses. Dans certains pays, il devient de plus en plus difficile pour les agriculteurs de subsistance de savoir quand planter leurs cultures parce que les saisons traditionnelles humides et sèches sont en train de changer. Forcés à lutter contre des conditions au-delà de leur contrôle, ces agriculteurs de subsistance subissent la perte de leurs précieuses récoltes et ils doivent, par conséquent, affronter la faim.

La faim ne fait pas seulement mal, elle provoque également une diminution du système immunitaire. Plus que le SIDA, la tuberculose et le paludisme combinés, la sous-alimentation est le facteur primordial contribuant aux problèmes de santé dans le monde ! La bonne nouvelle : il y a suffisamment de nourriture pour nourrir tous les habitants de la planète. Malgré toute la désertification produite de part et d’autre, il y a encore beaucoup de terres pour cultiver suffisamment de nourriture afin que personne ne soit affamée. Nous disposons des connaissances, des compétences et des aptitudes pour nourrir le monde. Désormais, le moment est venu de veiller à ce qu’aucun enfant n’aille se coucher sans avoir mangé à sa faim.

Alors que nous réfléchissons aux stratégies pour vaincre la faim dans le monde, il est impérieux d’interpeller directement les affamés et de travailler en partenariat avec eux afin de trouver des solutions durables. L’approche d’ADRA s’oriente au-delà de l’assistanat et des personnes faisant la queue devant les banques alimentaires. Certes, il y a des circonstances extrêmes quand cela devient nécessaire. Par exemple, les inondations, la sécheresse, les catastrophes naturelles et la guerre peuvent rendre les gens démunis et nous sommes obligés d’intervenir rapidement avec compassion. Toutefois, ultérieurement à ces périodes d’urgence, ADRA pense que l’éducation agricole est le meilleur moyen de nourrir durablement les affamés à l’échelle du globe terrestre. Les personnes affamées ont souvent assez de terres pour cultiver plus que ce dont elles auraient besoin pour leurs familles, mais elles n’ont tout simplement pas les connaissances pour exploiter le plus efficacement possible leur parcelle de terre familiale. Dans le cadre de notre programme de développement communautaire, ADRA Canada enseigne aux gens des meilleures méthodes pour cultiver des meilleurs jardins familiaux, là même où ils habitent. Pas seulement de nouvelles variétés de cultures agricoles, mais beaucoup plus de variétés et en plus grandes quantités !

Comment faisons-nous cela ? Les ateliers de formation organisés par ADRA Canada apportent les connaissances agricoles mondiales au sein des villages où aucun agronome n’a jamais été. Nous enseignons de nouvelles méthodes agricoles et nous fournissons des variétés de semences robustes qui ont fait leurs preuves dans  l’environnement d’autres villages semblables. Nous enseignons aux villageois les méthodes de jardinage biologique qui utilisent des engrais et des pesticides naturels. Nous leur démontrons comment la plantation de différentes variétés de légumes et d’arbres fruitiers maximise le rendement de l’espace avec lequel ils travaillent. Nous leur enseignons comment le mélange d’une bonne variété de légumes dans le même champ aide à prévenir les infestations de vermine et le mildiou. L’irrigation goutte-à- goutte conserve l’eau dans les climats arides. Les planches de terre humide et les méthodes d’irrigation par jarres d’argile poreuse font un usage maximal de l’eau, permettant ainsi de cultiver des légumes, même pendant la saison sèche. Les techniques de rotation des cultures utilisant des légumineuses retiennent l’azote dans le sol. Les techniques de serre prolongent les saisons de croissance agricole. Les cours d’éducation reliée à la nutrition encouragent la plantation et l’utilisation de nouveaux légumes qui améliorent considérablement l’alimentation et la nutrition. Des méthodes de conservation et de préservation sont enseignées pour aider les gens à subsister pendant l’hiver ou la saison sèche.

Après seulement une année de formation grâce au programme de développement communautaire dispensé par ADRA, les gens constatent qu’ils ont non seulement une abondance de nourriture saine pour leurs familles, mais qu’ils ont aussi de la nourriture supplémentaire pour vendre au marché, et ainsi obtenir un revenu familial dont ils ont grandement besoin !

Oui ! Je veux combattre la faim